La vie d’une ferme en Brabant Wallon vers 1860.

Auteur : STOOBANTS Norbert À présent que tout s’est transformé dans la vie agricole, il

À présent que tout s’est transformé dans la vie agricole, il me paraît intéressant de noter mes menus souvenirs de jeunesse à la ferme, pour les léguer à mes petits-enfants.
Mes « notes » ne peuvent être considérées comme un aperçu historique des mœurs et coutumes agricoles d’une région du pays ; elles ne s’appliquent qu’au cadre restreint du tout petit domaine familial dans lequel j’ai passé mon enfance.

Mon grand-père exploitait la ferme « La Masquinière », à Mont Saint-André, Brabant wallon. En 1860, j’avais neuf ans. Il avait fait restaurer les bâtiments de la ferme, en fort mauvais état lors de son acquisition ; abattre et reconstruire une douzaine de mètres du vieux corps de logis, avec caves spacieuses, laiterie en marbre, un étage et un grand grenier-mansarde;close de mursle jardin d’un quart d’hectare environ.

……….


Laisser un commentaire