Laurent Delvaux était-il Rose-Croix ?

L’objet du présent article est l’étude des éléments symboliques représentés dans la chaire de vérité “La Samaritaine” de la collégiale Sainte-Gertrude de Nivelles.

Cette chaire fut commandée par le Chapitre nivellois en 1770, après présentation d’un projet conçu par le sculpteur ; les thèmes proposés – le Christ et la Samaritaine, ainsi que les trois médaillons ayant pour thèmes des paraboles tirées des Evangiles – ne furent pas imposés et émanent bien de Laurent Delvaux. Nous tenterons ci-après de décrypter les symboles dont le sculpteur a parsemé son oeuvre.

En préambule, rappelons succinctement ce qu’étaient les Rose-Croix.
En 1614 paraît à Cassel un livre de langue allemande intitulé “Fama Fraternitatis”, biographie du mythique Christian Rosenkreutz, suivi de deux autres manifestes “La Réformation” et la Confession” (1616, Francfort).
Des affiches Rose-Croix sont placardées dans tout Paris en 1622. Ces écrits, traduits dans de nombreuses langues, influencèrent fortement la vie spirituelle en Europe.

……..


Laisser un commentaire