Le Plan Incliné de Ronquières Trente ans déjà ! Et quoi ?

[interview de Louis Cordier, ingénieur civil. ]

– Dans quelles circonstances avez-vous été amené à participer aux travaux de construction du Plan Incliné de Ronquières ?

En 1961, je suis le directeur des chantiers d’ouvrages d’art hydrauliques de la S.A. Sogetra, au sein de laquelle je travaille depuis 1955. Je viens de mettre en chantier l’exécution du tronçon de canal entre Ronquières et Ittre, où la S.A. Socol construit l’écluse n° 5 du Canal de Charleroi à Bruxelles. C’est à cette époque que le Ministère des Travaux Publics, service des voies navigables, a lancé l’adjudication des travaux de génie civil du plan incliné de Ronquières. L’importance des travaux mis en adjudication publique et le délai d’exécution très court accordé par l’administration pour ladite construction furent les deux raisons qui ont amené 5 entreprises de génie civil à s’associer provisoirement pour effectuer l’étude du coût de ce travail, élaborer la remise des prix qui en résulte et exécuter ces dits travaux, si ceux-ci leur sont adjugés, ce qui fut le cas, notre offre étant jugée la plus intéressante par les autorités.

……..


Laisser un commentaire