L’échoppe d’un barbier d’autrefois.

Auteur : LEFEBVRE-DAIX Georges Introduction Une image parue [nous n’avons pas pu en obtenir une épreuve

Introduction

Une image parue [nous n’avons pas pu en obtenir une épreuve – merci de suppléer par l’imagination] dans L’ILLUSTRATION EUROPEENNE, une revue hebdomadaire du siècle dernier, est une reproduction d’un tableau du peintre britannique Fred BARNARD. Elle mérite d’être méticuleusement observée.

Le maître des lieux, en tablier blanc, répond aux questions d’un client chapeauté, penché vers lui. D’une main, l’homme de l’art pince le nez de son patient ; de l’autre, il lui caresse la joue au fil du rasoir. À noter que le regard du chien couché sous la chaise paraît aussi inquiet que celui de son maître assis dessus.
Les cages aux oiseaux accrochées de guingois sur les murs de plâtras, les touffes de poils jonchant le sol, les bols et les flacons répartis au hasard sur les tables et les appuis, les chapeaux tromblons jetés à la diable, témoignent d’un désordre des plus pittoresques et d’une hygiène douteuse.
Pourtant, à en juger par les houseaux, les guêtres, les habits à boutons cuivrés, jabots et lavallières, la clientèle paraît cossue. C’est surtout le salon où l’on cause : l’oreille du
barbier recueille des secrets que sa langue distille.

……….


Laisser un commentaire