Les Ateliers Métallurgiques [ La Métal ‘ ] – La Brugeoise & Nivelles, Bombardier… et puis plus rien !! (Partie 2 )

Auteur : VERNUF-TILMAN  Eliane et LECOCQ Georges 

Numéro spécial consacré aux Ateliers Métallurgiques – Suite
Partie II : de l’euphorie du début du XXe siècle… à la triste fin.
La partie 1 est parue sous le Rif tout dju n° 475 de décembre 2008
La partie 3 (dernière partie) est parue sous le Rif tout dju n°479 de mai-juin 2009

ET LA PRODUCTION DE CONTINUER
ET DE SE DIVERSIFIER…


Entre 1903 et 1908, la Société Générale de Chemins de Fer Economiques- future STIB – passe commande pour 100, puis 5 motrices 47 places à 2 moteurs de 26CV, numérotées de 401 à 500 et de 801 à 805.
En 1907, le 20 septembre, sort le premier d’une longue lignée d’autobus destinés à la ville de Bruxelles. On le charge de la liaison Bourse – Faubourg d’Ixelles ; deux autres véhicules viendront bien vite compléter l’équipe. Ils vont rouler jusqu’au 1er décembre 1913, date de la suppression – inattendue ? de la ligne.

C’est aussi, en cette même année 1907, que sont produits les premiers trams destinés à la ville grecque d’Athènes.
Parmi les locomotives à vapeur construites à destination de l’étranger figure le modèle « Compound 4.6.0. » qui a fait l’objet d’un envoi à titre d’essai à la Société d’Etude de Chemin de Fer Kin Han, en 1914, en Chine donc, pour assurer la traction sur la ligne du Pe Han.
De nombreuses autres locomotives partiront vers la Chine jusqu’en 1939, c’est dire la qualité des produits belges en général, et de notre matériel nivellois en particulier.
Des voitures pour voyageurs, à 3 essieux, se retrouvent en Italie, sur la ligne allant de Pise à Rome, dès 1908,
« asseyant » de la meilleure façon qui soit la réputation des divers sous-ateliers des AM, en particulier la scierie.

……….


Laisser un commentaire