Les débuts d’ El roûse dè Sainte Ernelle

Auteur : DEWANDELAER Yvan L’immortelle œuvre de Georges Willame aura 118 ans cette année. En

L’immortelle œuvre de Georges Willame aura 118 ans cette année. En effet la première représentation de cette pièce date de 1890. Mais le succès ne fut pas immédiat comme le montre le texte que Franz Dewandelaer publia dans Jean Prolo (1) à l’occasion du 60ème anniversaire de « la roûse ».

Mais le public qui assiste à la fête fait bon accueil aux acteurs Adots.
Après Waterloo, « La Gavotte » désire participer au concours dramatique wallon organisé à Liège par la Société Royale « Le Lion Belge ». Une répétition préalable, à laquelle le public aclot est admis, est suivie d’une « dans’rée » de douze numéros.
Les prix d’entrée sont:
Premières numérotées : 1,50 fr. ;
Premières : 1,25 :
Secondes; 0,75.
C’est à peu près à la même époque que le Théâtre Royal de Liège donne la 200° représentation de « Tâti l’Perriqui ». C’est , vers cette date que- la « Ligue des capacitaires » de Nivelles joue, au salon Charles Moriaux, à Genappe, la comédie wallonne « On pid dins le strévire », du jodoignois Edmond Etienne. Partout, en Wallonie, le théâtre wallon prend son essor…

Enfin, « La .Gavotte » se rend à Liège. Le dimanche 11 mai 1890, le Directeur Pétreux, le bon notaire Hector Declercq, frappe de sa baguette et l’orchestre enlève « Où peut-on être
mieux qu’au sein de sa famille ».…

……….


Laisser un commentaire