Les Gardes Voies & Communications (GVC) à Nivelles

Drôle de « préguerre » que celle vécue par les G.V.C. à Nivelles. Ces « vis paltots », comme ils se surnommaient eux mêmes, avaient été mobilisés une première fois pendant l’automne 1938, pour quelques jours seulement, et une deuxième fois lors de l’hiver enneigé de janvier 1940.
L’atmosphère y était franchement théâtrale et avait un petit air « à la Beulemans ».
Jean-Pierre Canart a retrouvé les agendas de son grand père Firmin et les a parcourus. Cette période cruciale, qu’il a bien voulu nous faire partager, est peu connue, ou du moins n’en a-t-on que rarement voire jamais parlé de cette façon si spontanée que lorsque l’on relate, dans un carnet, les événements journaliers d’une époque aussi incertaine que folklorique, osons le mot.

Au préalable, nous reproduisons l’article signé Willy Rocher, article paru précédemment dans la revue Rif Tout Dju (n° 312, page 3), le seul à notre connaissance parlant de ces « Gardes Voies et Communications »: SOUVENIRS … LES G.V.C.

……..


Laisser un commentaire