Les géants de Nivelles

Chanté par l’abbé Renard, détruit parles nazis, reconstitué par une équipe d’artisans et d’artistes, honoré par l’Administration communale, l’Argayon vient de faire sa joyeuse « rentrée » à Nivelles.

Qui est l’Argayon ?
L’Argayon s’est appelé successivement Golias, Agaon, Agaïon, l’Argayon. Il est né au 13e « siècle disent les uns qui n’en ont point de preuve, au quinzième, prétendent les autres.
Une dépense de 9 sous « pour remettre à point Golias », notée dans un compte de 1526 semble pouvoir servir d’acte de naissance à l’Argayon.
Toute l’histoire compliquée de l’Argayon est d’ailleurs inscrite entre les lignes des factures.
Les documents comptables nous apprennent que, seul d’abord, en 1598, puis, avec l’Argayonne, él’ Lolo et «les bêtes », en 1645, l’Argayon participe à la fameuse procession de la Saint-Michel.
La Ville de Nivelles débourse, en 1579, la somme de 39 sous, pourles « accoustrements du géant » et 10 florins six sous, pour le « raccoustrage du géant, s’étant moustré le jor de la fête, y compris le portaige ».

……….


Laisser un commentaire