Les jeux de dés.

Auteur : LECOCQ Georges INTRODUCTIONQuantité de vies humaines doivent aux dés d’avoir été maintenues… mais aussi

INTRODUCTION
Quantité de vies humaines doivent aux dés d’avoir été maintenues… mais aussi d’avoir disparu purement et simplement en conséquence directe d’un simple lancer. Mais, me direz-vous, d’où provient ce recours systématique à ces cubes à la fois terribles et magiques ou à leurs formes
primitives ?

La valeur affichée sur chacune des six faces a, de très nombreuses fois, décidé de l’orientation d’une carrière, de la fortune ou même de la vie de celles et ceux qui l’envisageaient comme solution ultime pour décider en leur lieu et place.
D’autre part, l’attrait du jeu s’est toujours montré irrésistible chez l’homme; de ce fait, bien équilibré et fort est celui, ou celle, qui a fini par s’en débarrasser définitivement car il faut savoir que des personnages illustres, rois et seigneurs ou bourgeois, ont joué aux dés jusqu’à des royaumes entiers, à l’instar d’Olaf de Norvège qui, en 1020, engrangea la région du Hising au détriment d’un roi de Suède bien marri de l’aventure et de ses conséquences énormes.

……….


Laisser un commentaire