Les Picteux

Auteur : PETIT  Léon (Clipotia) L’édition journalière de l’Aclot du 10 août 1890 nous décrit,

L’édition journalière de l’Aclot du 10 août 1890 nous décrit, sous la plume alerte de « Clipotia » – en fait, Léon Petit -, cet ouvrier tout à fait indispensable au moment tant attendu des moissons, que l’on appelle « picteux », coupeur de céréale si vous préférez. En voici un hommage bien mérité :

Nous les avons vus arriver, il y a quelques semaines, par groupes de quatre, cinq ou six hommes,portant tous la lourde besace à deux pièces, et leurs outils de moissonneurs. Nous les avons vus descendre, silencieux, d’un pas pesant et fatigué, faire de longues stations à la maison de Mr Léon DENAYER, laissant sur le trottoir leurs lourds bagages, et se diriger enfin vers les différentes fermes où ils doivent commencer sous peu la moisson.

Nous les revoyons encore chaque dimanche, en bandes plus nombreuses, envahir la grand-place de sept à dix heures du matin ; ils se tiennent groupés à la sortie de la messe: ici, ceux originaires d’un même village, là ceux de fermes voisines entre elles ; leur costume uniforme se composant d’une casquette de soie, d’un sarrau défraîchi et pâli, et d’un pantalon marron en pilou ou en cuir anglais, forme tache au milieu des toilettes fraîches et pimpantes des Nivelloises sortant de la messe.

……….


Laisser un commentaire