L’existence d’un abattoir à Nivelles…

Auteur : LECOCQ Georges Figurez-vous que, pendant l’Ancien Régime, l’existence d’un abattoir était requise par les

Figurez-vous que, pendant l’Ancien Régime, l’existence d’un abattoir était requise par les autorités afin d’assurer le meilleur traitement possible (amenée – découpe – vente) à cette denrée essentielle intervenant dans les repas quotidiens de la population.
Or donc, en ce qui concerne Nivelles, l’abattoir, et son prolongement la boucherie, a été édifié au tout début du XIXe siècle – voir la couverture du règlement- sur les restes de l’ancien hôpital Saint-Nicolas, soit à portée de la rue de Charleroi et de la grand-place.

Plus central que cela, tu meurs. Mais vers 1862, les rouspétances, nombreuses, motivées et violentes, atteignent un tel niveau que le transfert sera désormais, systématiquement à l’ordre du jour. Il faudra en tout 25 années bien tassées pour voir les choses bouger : lors de
l’exercice communal 1887-1888, les membres du collège envisagent enfin son déplacement effectif hors les murs, pour une question d’hygiène, d’odeur… et de bruits incongrus. La
démolition intervint en 1890, en parallèle avec la construction du nouveau Waux-Hall inauguré en 1893.

……….


Laisser un commentaire