Poésie wallonne

Auteur : NINANNE Marie Rose et PUTSEYS Claudine  Mossieû ‘l mésse (NINANNE Marie Rose) N’vos ratindez

Auteur : NINANNE Marie Rose et PUTSEYS Claudine 

Mossieû ‘l mésse (NINANNE Marie Rose)

N’vos ratindez nin doûci à dèl grande litératur’, djusse ène bèle istwêre avè Nivèle èyé ‘s langue aclote.
Dèspü ‘l timps qu’djè dmeüre au tchmin des Katrè-Vints, qui va rtchér sul tchausséye dè Charlèrwè, djè dèskinds toudi al vile pal Dodin.ne.
In bia djoù du mwès d’mai, dj’astoûs utrèmint èy’ ène miyète èscranse ; au mitan du parc dj’ai tcheû par atombe sul stèle à Franz Dewandelaer. Djè dmeuroûs stampéye
pou lire èl tècse qui stoût scrit dsu : « I n’sontri qu’à deûs sul banc qui tchamousse, lé ‘l Dodin.ne qui doûrt intrè les rojas », i n’avoût nin pou dire, ça n’astoût nin clér pour mi, djè m’dèmandoüs si ç’astoût bin in parlädje d’avaur-ci.
Quand dj’ai yeü compris qu’ ç’astoût d’ l’aclot, él walon d’Nivèle, toute sondjaute, dj’ai seû què çu qu’il avoût d’mèyeû à fé pou l’comprinde, ç’astoût d’d’in lire branmin ;
ène miyète au coû, dins’! Rif tout Djü, dj’ai lî ç’qu’i stoût scrit in aclot.

Tchanter (PUTSEYS Claudine)

Pour mi tchanter, c’est du bouneür,
C’est roubliyf pin.nes èt maleürs,
Pouvwêrdoner ‘ne miyète dè jwè,
Putète raguèyi les adjèts.
Dè tous les cyins qui m’ascoutont,
Fé involer leû coûp d’bourdon.
No vi Bon Dieu, dins ’s grande bonté,
M’a doné | vwë, in ptit filé.
Lontin on m’a dit : « Téjiz-vous,
Dins | mézo on n’intind pus qu’vous,
Si vos vlez skètez nos orèyes,
En’ cachiz ni”, vos fzez mèrvèy’ ».
Yè pourtant, vlà d’djà pus dij ans
Qu’in tout djoûne muzucyin fét « ! plan
Avè deûs amiss implikis
Pou mète ène corâle dèssu pids.
Yè nos vlà voye, à ne bounedijin.ne,
Bi » souvint au dbout dèl sèmin.ne
À des mariâdjes, à d’z intèrmints,
À des concèrts, à d’l’amuzmint.

………

……….


Laisser un commentaire