Poésies : Le crapaud gourmand – Berangere – La nouvelle arche de Noé – Les saints du ciel – L’ombre d’un doute

Auteur : G.L-D LE CRAPAUD GOURMANDLa plus grosse des mouches, ainsi s’appelait-elle!D’aventures en bagatellesDécouvrit dans

LE CRAPAUD GOURMAND
La plus grosse des mouches, ainsi s’appelait-elle!
D’aventures en bagatelles
Découvrit dans un dépôt
D’ordures
Un énorme pot
De confiture.
Elle plonge dans la mélasse
Y bâfre, s’y prélasse
De trompe à la ceinture.
Passe
Un crapaud qui courait carême,
….

BERANGERE
On peut dire, ma chère, ce qu’on voudra de Bérangère
Mais à pourchasser les « misères »:
Taches, empreintes et peluches, suie ou sciure sous les bûches,
Elle était de loin la première !
Sa maison reluisait comme un saint reliquaire
….

LA NOUVELLE ARCHE DE NOE
Soudain Noé, instant fatal ! vit sa belle arche s’ensabler
Sur un marigot asséché dans le sud de la mer d’Aral.
« Seigneur! Seigneur ! J’ai… échoué…
Dois-je mourir dans cet oued ?
Qu’avez-vous fait de mon déluge ?
Où vais-je enfin trouver refuge ?

LES SAINTS DU CIEL
ON s’inquiétait beaucoup Lä-Haut…
Que se passait-il sur la Terre ?
Le lustre du Paradis n’était plus ce qu’il était :
Un peu terni par la misère
Que nos famines et nos guerres
Lui avaient fait subir !

Ne voyait-on pas affluer
En ce Saint Lieu, très recherché !
Des vagues d’innocents malingres ou mutilés
Qui encombraient par milliers les allées et les escalier
Où les élus dela pièté
Déambulaient et méditaient, givrés de Grâce
Et gavés de sérénité ?
……..

L’’OMBRE D’UN DOUTE
Quand il vit cette ombre géante
S’avancer lourdement
Vers lui,
Il se fit tout petit-petit
Et réfléchit.

Il reconnut l’ombre d’un doute:
Un doute
Qui lui avait échappé,
Vingt ahs plus tôt,
Lorsqu’il avait fait condamner
Un prisonnier.
…..

……….


Laisser un commentaire