Rencontré… Pierre Boucher, député permanent.

Entré dans la politique en 1982 comme conseiller communal à Jodoigne, Pierre Boucher devient échevin en 1988 et est également à cette époque président du conseil provincial du Brabant.
Il entame en 1991 son premier mandat de député permanent. En 1995, il passe de la province unitaire du Brabant à la Province du Brabant wallon et, toujours en qualité de député permanent, il est chargé de l’enseignement, de la culture, de la jeunesse et du sport.
Nous l’avons rencontré.

Nivelles n’est pas devenue capitale de la nouvelle Province du Brabant wallon. A votre avis, est-ce une lacune pour l »avenir, vis-à-vis de Wavre par exemple ?

Devenir le chef-lieu d’une province ne constitue pas une finalité en soi. Avant la création de la nouvelle Province, Nivelles était la seule Ville à porter le titre de chef-lieu d’arrondissement. Cela a-t-il porté le moindre préjudice à Wavre, Braine-l’Alleud, Waterloo ou Ottignies ? Je ne le pense pas, il ne s’agit que de notions administratives. L’impact d’une sortie d’autoroute ou d’une gare RER est de loin plus important.

Comment voyez-vous l’évolution des trois parties de la province : l’ouest, le centre et l’est ?

……..


Laisser un commentaire