Robert Michel, un résistant nivellois mal connu.

Auteur : MICHEL Jacques Il y aura soixante ans, le premier mai prochain, qu’avaient lieu

Il y aura soixante ans, le premier mai prochain, qu’avaient lieu les funérailles officielles de ce résistant nivellois. Il est cependant mal connu pour diverses raisons, notamment parce que son terrain d’action ne se situait pas sur le territoire de Nivelles même et que ses interventions et faits d’armes ont été peu relatés.

Les informations les plus complètes publiées à son sujet sont fournies par son ami et cousin par alliance, Franz Dewandelaer, dans un long article paru dans « Les Nouvelles Brabançonnes » du 28 avril 1946. Son fils, Yvan, a eu l’amabilité de présenter ce document parmi d’autres dans les vitrines de l’exposition « P. Collet, F. Dewandelaer, G. et P. Froment » organisée en juin 2002 dans les locaux du Musée Communal.

On trouve également une notice de douze lignes dans l’ouvrage de François De Troyer, «L’impossible oubli », mais le texte (comme mentionné par l’auteur) est puisé dans l’article des « Nouvelles Brabançonnes ». Enfin, une notice très succincte a été insérée dans le « RIF » consacré à l’année de guerre 1944 (L. Genty), où il est fait mention de contacts avec René Harcq et des gens du collège Ste-Gertrude, mais je n’ai rien trouvé allant en ce sens.

……..


Laisser un commentaire