Sourires judiciaires.

Auteur : TILLEUX  Robert ERREUR DE LIEU (13)Une audience au rôle encombré de 45 affaires

ERREUR DE LIEU (13)
Une audience au rôle encombré de 45 affaires fixées, si pas plus, n’avait rien d’extraordinaire en soi. Ponctuellement, des chambres correctionnelles à juge unique connaissaient cela. Elles les devaient au Parquet. Ses représentants groupaient une quantité de dossiers répressifs parce
qu’ils n’appelaient pas de longs débats, En principe, les préventions étaient établies et rarement contestées. Les prévenus des deux sexes ne se faisaient guère assister par un avocat. Ils reconnaissaient les faits et le substitut de service, interpellé par le président, n’avait qu’à lever une fesse pour demander invariablement l’application de la loi.
Le juge prononçait la condamnation habituelle de 50 Frs. Ces affaires étaient forcément traitées à la vitesse grand « V ».
Ces matinées-là étaient de tout repos, sauf pour le greffier. En coulisse, on appelait ces audiences des « audiences de cocus ». Toutes les affaires ou presque concernaient des
préventions d’adultère ou d’entretien de concubine, Or, un matin – il y a de cela une quarantaine d’années -, dès son arrivée en chambre du conseil, le juge, qui allait devoir
connaître d’une série de « coups de canif dans le contrat » (autre surnom donné à ce type d’audience), avait sa tête des mauvais jours. La cigarette au bec, il dit au greffier qu’il
interdisait à l’huissier de salle d’appeler une certaine affaire sous le prétexte qu’un tribunal n’était pas un vaudeville. Il refusait de voir l’assistance de la salle d’audience se rouler
par terre de rire, à l’appel de la cause. Non seulement le premier prévenu s’appelait comme le surnom donné à ce genre d’audience, mais encore sa complice en « jeux grecs et latins » portait le nom évocateur de Chaufoureau !
Fallait le faire ! Fort heureusement, le greffier arrangea les bidons. Il appela « monsieur Coq et madame Oureau » Ils comprirent qu’il s’agissait d’eux au grand soulagement du juge. Rasséréné, ce magistrat connut cependant, un autre motif d’énervement.

……..


Laisser un commentaire