Souvenir, souvenir… : Zélie Taminiau

Auteur : DE MULDER Charles Voici la gentille Dame qui faisait courir les Aclots avant la

Voici la gentille Dame qui faisait courir les Aclots avant la guerre. Charmante, à rendre service, toujours bien accueillante avec le sourire, notre ZELIE nationale nous comblait de joie à chaque passage chez elle et nous faisait apprécier sa savoureuse…« Tarte AI Djote »

Les jours de fête, on y faisait la queue ; le restaurant, en bas comme à l’étage, était plein, bondé que c’en était un vrai défilé. Nos parents ont apprécié et en ont gardé de bons souvenirs.
Lorsque j’avais peut-être 8-9 ans, parfois le dimanche, en famille, en guise de souper, nous allions manger une bonne tarte al djote, je me le rappelle très bien.
Plus tard. quand la fille de Zélie continua la spécialité de sa Maman, j’y suis retourné souvent, notamment avec Fernand Deprez, le boucher, après le Patronage Saint-Louis. Tous les dimanches, nous allions, pour 5 frs + 1 fr pour la chope, déguster une bonne tarte « bi » tchaude èyè bi » blet », que nous savourions lentement.

……….


Laisser un commentaire