La Renaissance de Nivelles asbl

Ayant quelque peu participé à l’élaboration du mémoire de fin d’études – UCL / licence

Ayant quelque peu participé à l’élaboration du mémoire de fin d’études – UCL / licence en Histoire Contemporaine – de Noémie GARIN, nous avons cependant perdu de vue certains aspects de ce combat acharné tournant autour de la difficile reconstruction du centre de la ville, combat encore présent dans la mémoire des « anciens ».
Nous avons ainsi été doucettement rappelé à l’ordre, lors des Journées des Bouquinistes d’août 2014, par le couple DEMOULIN-BAUDOUX, par ailleurs détenteur de l’emblème de l’ASBL [RIF 517, page 36], pour n’avoir pas assez insisté sur l’importance du mouvement populaire spontané, informel dans un tout premier temps, mais très vite soutenu par l’association citoyenne suivante, très au fait du combat à mener .

Dans les lignes qui suivent, cette ASBL présente son programme de reconstruction du centre de la ville de Nivelles, presque entièrement détruit par l’assaillant allemand lors du bombardement assassin du mardi 14 mai 1940. Ce programme se veut avant tout constructif, mais vigilant.
Avec une résonance qui, aujourd’hui, en chagrinera encore plus d’un au vu du peu de prise en considération, par les autorités, des justes revendications émises souvent sous l’emprise de la colère montante, à juste titre d’ailleurs.
En tout premier lieu, le but poursuivi : « Par tous les moyens, arriver rapidement à la reconstruction de la ville » dans son caractère spécifiquement régional et contribuer à sa prospérité économique.
À clôs, à clôs, aclots, ta vieille cité se meurt.
Pourquoi la reconstruction de Nivelles doit-elle être l’oeuvre des catacombes?
Par qui et comment une commission locale d’urbanisation a-telle été formée?
…………

programme de reconstruction de la ville détruite lors des bombardements. Membres fondateurs Julien Baudoux, Yvan Mahauden et Edgard Ypersier

…………..


Laisser un commentaire