L’assemblée générale du RIF du 23 mars 2013

Un bilan équilibré, et peu de nuages à l’horizon, n’était la lente mutation de la

Un bilan équilibré, et peu de nuages à l’horizon, n’était la lente mutation de la prise d’abonnement vers un achat numéro par numéro en librairie. C’est dans l’air du temps.
À nous de continuer à soulever l’intérêt et surtout à le maintenir en amenant les lecteurs à découvrir leur lieu de vie, au sens large, sous tous ses aspects, même les plus déroutants.

Brin de nostalgie : l’au-revoir teinté d’amertume du président Jean FAUCONNIER, à ses propres dires atteint par la limite, on ne sait pas trop de quoi, mais l’âge y est peut-être pour quelque chose. Probablement aussi son désir de laisser la place aux « jeunes » venus rejoindre le bateau dans les deux trois dernières années.

Un diplôme d’honneur, des fleurs, un hommage appuyé, des remerciements à son épouse Michèle, infatigable travailleuse de l’ombre, et surtout une chanson a capella sur l’air archi connu de « Viv’ Djan Djan.. » sachant que le Jean visé cette fois n’est pas celui qui domine depuis des siècles la cité des Aclots du haut de sa tour. Merci à Eugène pour l’émouvant arrangement des paroles.

…………..


Laisser un commentaire