Le comportement de sept bourgmestres de Nivelles durant la Grande Guerre

Emile de LALIEUX de la ROCQ (1862 —- 1918) Né à Nivelles le 25 novembre

Emile de LALIEUX de la ROCQ (1862 —- 1918)

Né à Nivelles le 25 novembre 1862 – décédé à Ouchy le 07 septembre 1918.
Bourgmestre de Nivelles du 14 décembre 1895 au 7 septembre 1918.
Docteur en droit – De tous les Bourgmestres Nivellois depuis 1830, Emile de LALIEUX de la ROCQ l’ajout « de la ROCQ » à son nom originel a été autorisé par arrêté royal, le 24 mai 1911], est celui dont le mandata été le plus long, soit près de vingt-trois ans.
Nous n’avons trouvé trace que d’un seul acte patriotique posé par Emile de LALIEUX de la ROCQ Il nous a été
communiqué par son petit-cousin, notre concitoyen Emile de LALIEUX -, mais il est d’importance. En effet, il faut savoir que l’occupant allemand utilisait largement notre réseau ferroviaire pour transporter soldats, munitions et équipements divers. Or, les gares de Nivelles-Est, Nivelles-Nord et Baulers étaient importantes ; elles occupaient
une grande quantité de cheminots. Ceux-ci travaillaient donc, volontairement ou non, directement ou non, pour l’armée allemande.
Emile de LALIEUX de la ROCQ les a ouvertement incités au sabotage en cessant ……

………..
Charles VANPEE (1854 – 1916)
……….
Ferdinand DELCROIX (1873 – 1943)
……….
Pierre de BURLET (1876 – 1938)
………..
Jules MATHIEU (1887 — 1943)
……….
Léon-Ernest BENOIT (1887 – 1962)
……….
Désiré GUILLAUME (20/12/1901 – 26/01/1988)

…………..


Laisser un commentaire