L’évacuation en 1940 et Raid sur Ronquières en 1944

Il y a 73 ans, la Seconde Guerre Mondiale s’enclenchait dans nos contrées, amenant la

Il y a 73 ans, la Seconde Guerre Mondiale s’enclenchait dans nos contrées, amenant la population à fuir devant un envahisseur dont l’exécrable réputation ne disait absolument rien qui vaille à qui que ce soit, sauf aux tenants d’un fascisme à outrance cultivé et répandu depuis une quinzaine d’années par un certain Léon Degrelle, de sinistre mémoire.

Voici un témoignage poignant de ce que fut l’exode d’une famille devant l’inexorable avancée des Allemands le 10 mai 1940 et les jours qui suivirent. La guerre 1940-1945

Extraits de « La jeunesse d’un gamin de Monstreux » tome I, ci-après deux épisodes du conflit qui se conjuguent avec évidence, racontés par Georges Godeau. (8 à 13 ans, à l’époque). Cette conjugaison, pour ne pas dire similitude, n’est pas issue d’un raisonnement stratégique, mais uniquement de la comparaison des moyens en présence.
En 1940, la Luftwaffe possède des avions de combat avec des pilotes expérimentés, venant tout droit de la guerre d’Espagne. En face d’eux, pris de court, peu de pilotes aguerris à leur opposer.
En 1944, les Alliés se sont ressaisis ; ce sont eux qui dominent l’espace aérien. L’hégémonie aérienne a changé de camp. Dans les deux épisodes du récit, les agresseurs peuvent agir en toute sécurité, ils en sortent vainqueurs.

En annexe: L’évacuation. (1940) et Raid sur Ronquières. (1944).

…………..


Laisser un commentaire