Aimé BRULE


On l’appelait ordinairement Aimé, mais à l’état civil il était inscrit : Albert Aimé Ghislain. Il n’est plus guère connu que des initiés, bien qu’il fit une brillante carrière qu’il termina en qualité de directeur à l’administration centrale des Ponts et Chaussées. C’était de surcroît un folkloriste très attaché à son vieux Nivelles et on lui doit :

  • Enseignes nivelloises antérieures au XIXe siècle (Tome XI : 1926 – Annales de la Société archéologique de l’arrondissement de Nivelles). Le Tome XII : 1930-31 des mêmes Annales comprend
  • Jean de Nivelles
  • Les chambres de rhétorique à Nivelles.
  • La procession de St Maurice à Nivelles.
  • Etats-Unis Belgique, guerre contre la France.
  • Notes sur la procession de Nivelles.
  • Franchise de la procession.
  • Liste de documents relatifs aux métiers Nivellois.
    Il a laissé d’autre part :
  • L’ancien hôtel de ville de Nivelles au 14e siècle (en collaboration avec Paul Saintenoy – Bulletin des Commissions royales d’art et d’archéologie – LXVe année – 1926)

Laisser un commentaire