Chronique du Corps Musical Nivellois

Où l’on assiste à une naissance et à un baptême….
Après sa brillante prestation au championnat national pour grandes formations musicales où, rappelons-le, il s’est classé second en catégorie harmonies, il nous a semblé nécessaire de consacrer chaque mois une page au CORPS MUSICAL NIVELLOIS, qui est le groupement le plus important de notre ville. Pourquoi parler chaque mois de notre Harmonie communale, direz-vous ? Tout le monde la connaît et qu’en dire encore ? Et bien justement, très peu de personnes connaissent bien le C.M.N. Bien sûr, nous voyons évoluer
périodiquement cette sympathique phalange dans les rues de la ville. Mais combien de personnes savent-elles quel travail énorme doivent réaliser les membres du O.M.N., tant musiciens que comitards, pour que vive leur société ?
Et nous voudrions profiter de l’occasion pour les féliciter et les encourager à continuer de l’avant. Car voir un jour Nivelles sans sa Royale Harmonie Communale est pour le moins inconcevable. Mais comment donc est né le Corps Musical Nivellois ? Les origines de notre phalange se situent à la libération de Nivelles. C’est en effet le 3 septembre 1944 qu’un groupe de musiciens possédant encore un instrument se réunissaient, sous la direction de Mr Emile FRANCOIS, pour fêter au son de « La Brabançonne » et de « Aclots Toudis » la fin de l’occupation ……..



Laisser un commentaire