Confession d’un homme d’ Art, Homme d’ Etat et grand Wallon. La « Difficile Bonté » par Jules Destrée.

Quand on se décide de ranger quelque peu les étagères où les livres s’entassent, comment s’empêcherait-on d’en ouvrir l’un ou l’autre, surtout quand les illustrations sont d’un père cher ?
Nous avons feuilleté ce second volume des « Contes de chez nous », édité en 1928; il y a trois quarts de
siècle. Dans ces pages il y a, notamment, ce tout petit conte de trois pages de Jules Destrée. La leçon que nous y donne le fondateur de l’Assemblée Wallonne, un des inspirateurs du choix du « coq hardy », aujourd’hui devenu notre emblème régional, est d’une éternelle actualité…
Acceptez de partager avec nous ces lignes

……..


Laisser un commentaire