Des Géants à Baulers… « On sounne au pierdu » ( poésie )

De nombreuses versions de l’apparition des géants dans les cortèges, surtout religieux, ont couru et

De nombreuses versions de l’apparition des géants dans les cortèges, surtout religieux, ont couru et courent encore. Dans un premier temps, nous allons en mettre une en évidence, la version qui implique, à l’image du récit biblique, le combat de David contre Goliath, la force face à la ruse. C’est d’ailleurs la légende la plus répandue dans l’humanité entière, de Bolivie en Martinique en passant par nos contrées, surtout le Hainaut. Il serait trop long de décrire dans les détails les sublimations successives de ce combat admiré entre tous. Et sachez-le : il semble que Nivelles détient la tradition la plus ancienne de “monstration” de géants, puisque c’est probablement avant 1433 qu’est apparu le personnage aclot et sa moitié, sous le nom, quelque peu oublié à l’ombre de la collégiale, de “Golias” — voir le récit de l’abbé Michel Renard — devenu, par la volonté populaire semble-t-il, “Argayon” tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Sachez encore qu’à Ath, le géant principal se nomme Goliath, et que l’avenir de la ville dépend du jet d’une balle par un gamin du cru dans une poche arborée par le géant

…………..


Laisser un commentaire