Deuxième Promenade dans la Collégiale de 1940


Nous avons quitté la chapelle des fonts baptismaux pour retourner dans.la petite nef côté cloître que nous allons maintenant remonter. Sous la direction des architectes Van Haelen et Ladrière, cette nef avait été presque complètement restaurée avant 1940 avec un grand respect des œuvres d’art qu’elle contenait. Des boiseries formant lambris encadrent six grands tableaux dont les sujets sont la vie de Jésus, soit l’ Annonciation, la fuite en Egypte, la naissance du Sauveur, l’Adoration des Mages, la Purification, Jésus au Temple, Ils sont dus au pinceau de Dumesnil et sont accompagnés d’un cartel doré avec inscription renseignant les titres & qualités du donateur. On y trouve les noms d’abbesses & prévôts du chapitre. Heureusement, au cas qui semble probable où l’on laisserait tomber en ruine ces belles boiseries, François Lemaire a relevé toutes ces inscriptions dans sa notice sur Nivelles. Ces lambris furent placés vers 1749, date à laquelle on commença les grandes réparations qui ont fait l’église de 1940, L’intérieur se trouvait à ce moment dans le plus triste état de délabrement. Partout les vitraux brisés livraient passage au vent et à la pluie, le pavement détérioré vacillait sous les pieds du passant et les murs des nefs latérales n’offraient à la vue que d’informes moellons mis à jour par la chute de grands éclats du revêtement. Heureusement, ces travaux ne détruisirent pas trop l’ensemble architectural, sauf le chœur sud….


Laisser un commentaire