» Em promî gant d’pelote. »

Dj’avoûs pourtant tout fé, djé vos l’jure, pou l’avwê;
Pour mi, d’alieûr, l’djeu d’bale, c’astoût m’passion, djè cwês.
Intrè les bayes, su l’place, co tout dioûne, él dimanche,
Djé v’noûs d’dja vir djouwer les champions dè l’rinne blanche.

Dj’lês conèchoûs têrtous : tous les kètches du Sâblon,
Les cass’roles dè Goch’li come les oulieus d’Quar’gnon,
Eyé les nos d’Houdeng, Braine, Sougni, Pont-a-Celles,
Erduchinent dèdins m’tièsse, tout parèye què Nivelles !

Ah ! pouvwêr, mi ètou, dèv’nu in boun djouweu !
M’palanter su l’djeu d’bale in dèv’nant mésse livreu !
Avancer su l’tamis, sans livrer à l’tachête,
D’in coup sètch, stinde èm bras, lançi l’bale à l’coupête !

……..


Laisser un commentaire