La CAMARGO

Auteur : LALIEUX Emile de Ne voyez aucune malice dans le mot « fille ». Nous ne

Ne voyez aucune malice dans le mot « fille ». Nous ne lui donnons pas le même sens qu’il avait dans les rapports de police signalant la célèbre danseuse comme étant « la fille la plus lubrique de Paris » Car il faut bien dire qu’aux succès de la danse, la Camargo ajoutait des triomphes moins avouables ! Il n’ était guère facile pour une jeune et jolie danseuse de Rester sage à Paris à une époque où les demoiselles de l’Opéra étaient réputées pour la légèreté de leurs mœurs. La vie galante de la Camargo n’est qu’une énumération de grands noms. A 18 ans, elle se laisse enlever par le comte de Melun qui lui donne asile dans son hôtel. Il est généreux & riche et la Camargo dispose de sommes d’argent considérables qui lui permettent un luxe effréné.



Laisser un commentaire