L’Abbé Michel Renard


Né à Braine l’Alleud le 18 septembre 1829, Michel Renard – après de solides études ecclésiastiques – fut nommé vicaire à Orp-le-Grand, puis à Genval et, dès 1860, à l’église de N. D. du Sablon à Bruxelles où il resta jusqu’à sa mort survenue le 10 juin 1904. Il repose dans sa terre natale. Il fut membre d’honneur de la Société Liégeoise de Littérature Wallonne, collaborateur assidu du périodique wallon « El sauvèrdia », créé à Jodoigne en 1892 par Edmond Etienne. C’était un original au grand cœur ; il ne possédait l’aumône. Poète humoristique et satirique, il s’adonna bientôt au genre épique et, comme il n’avait pas oublié Nivelles où il passa quelques années de sa jeunesse, il écrivit deux épopées burlesques et fortement imagées. C’était là un genre nouveau en littérature wallonne et sans nul doute un chef d’œuvre d’étourdissante fantaisie. La première édition lui valut un « savon » de la part du Cardinal Sterckx qui appréciait fort peu les expressions assez « vertes » contenues …..
,…….

Laisser un commentaire