Paul COLLET

Avocat, homme de lettres, folkloriste, dessinateur, Paul COLLET est une belle figure de Wallonie. Il avait écrit « Mainâdje d’happ’ châr », « fauve » en un acte créée à Louvain le 1er février 1912 par la section dramatique de la société estudiantine « Le Brabant Wallon » et restée inédite. Fondateur-directeur du journal wallon « L’Inradjî », qui parut de décembre 1911 à décembre 1912, auquel succéda le « Roman Pays de Brabant » (janvier 1913 à juin 1914), Paul Collet écrivit d’autre part de nombreuses études & chroniques dans différents journaux & revues. On lui doit également deux éditions ( 1922 et 1927) de « Nivelles en Roman Pays de Brabant », guide folklorique fort apprécié des Nivellois. Il fut aussi secrétaire de la Société Archéologique de l’arrondissement de Nivelles, et collaborateur du « Folklore Brabançon » Car Paul Collet connaissait à fond son Nivelles et sa collégiale, « èl grande èglije », dont pas une niche, un soupirail, un ornement, n’avait de secret pour lui. Il s’attendrissait sur le cloître roman, les chaires de vérité de Laurent Delvaux, la châsse de Sainte Gertrude, œuvre d’un Français et d’un Wallon, les petites rues et leurs bonnes vieilles maisons, la Dodaine née également de l’initiative d’un Français…….



Laisser un commentaire