Quand le carillon marquait les heures…. Avant mai 1940

Auteur : LECOCQ Georges Le dépouillement d’un dossier bien fourni confié récemment au Musée par Yvan

Le dépouillement d’un dossier bien fourni confié récemment au Musée par Yvan Dewandelaer et provenant de son père Franz, m’a permis de mettre la main sur une série d’éléments
historico-techniques concernant le carillon de la collégiale de Nivelles, éléments dont je vous ferai part ultérieurement, après complétion, dans l’un ou l’autre numéro du Rif.
Je me propose, présentement, tout simplement de vous préciser quels étaient les airs programmés lors de la sonnerie automatique des heures, là-haut, à portée des oreilles
toujours éblouies d’un Jean de Nivelles jamais lassé.

Précisons d’abord qu’à l’issue d’une souscription ayant atteint des dimensions internationales, le nouveau carillon a été fabriqué puis mis en place en 1926, et enfin inauguré par son titulaire,
Léon Henry, au cours d’une belle et somptueuse cérémonie à laquelle participait, en invité de marque, le prince Léopold, futur Léopold III.

……….


Laisser un commentaire