Thierry Gaspard, joueur de balle

* Ton papa étant marchand de vélos, on aurait pu croire que tu serais attiré par le sport cycliste ?
Pas particuliërement. Dès l’âge de dix ans, je me rendais à vélo au parc de la Dodaine jouer au football. Un
soir, en rentrant à la maison, je me suis arrêté sur la grand-place de Nivelles pour regarder une lutte de jeu
de balle de division nationale. J’ai été fasciné par ce sport.

*On peut te comprendre ! Rechasser dans le creux de son gant une balle de 48 mm de diamêtre à 72 mètres tient de l’exploit ! Cependant, le jeu de balle pelote, dit sport populaire, semble se classer en bas de gamme. Ne mérite-il pas beaucoup mieux ?
En effet. Ce sport me plaisait. Après avoir suivi une autre lutte, je suis revenu à la maison avec quelques
balles usagées qui m’avaient été données par José Letroye. La semaine suivante, je m’inscrivais avec
quatre autres copains du football au club de Nivelles Espérance. Jusqu’à l’âge de 17 ans, durant les études,
j’ai pratiqué football et balle pelote. Un choix s’imposait. Voilà maintenant 27 ans que je suis fidèle à la petite reine blanche… (7)

……..


Laisser un commentaire