Une chapelle qui en a vu de toutes les couleurs… (Notre-Dame des sept Douleurs)

Contrairement à ce que l’on dénomme habituellement « idée reçue », la disparition de l’ancienne chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs à la chaussée de Namur est due, non pas à
l’implantation envahissante de l’usine « Dexion-Redirack », amenée à Nivelles par le futur bourgmestre Désiré Guillaume, et en particulier à la cabine électrique chargée de l’alimenter
en énergie, mais bien à la volonté pastorale du curé desservant, l’abbé Letellier.

En fait, le site se trouve à proximité immédiate de la cité dite «de la Maillebotte », énorme concentration d’habitations à connotation sociale construites sur projet de l’administration communale, dans les années‘50. Le constat de l’augmentation importante de la population, avec comme problème connexe le fait de trouver sans attendre un lieu idoine pour l’y loger avec confort, est à l’origine des faits.
Loger bien sûr, mais en tenant compte du désir ardent de la communauté religieuse, à travers le doyen de Nivelles et le curé en charge du quartier de la Maillebotte, l’abbé Letellier, de disposer d’un lieu de culte adapté, en lieu et place de la chapelle à chambre, datant du XIXe siècle, devenue tout à fait insuffisante dès le lendemain de la 2ème guerre mondiale.

……..


Laisser un commentaire