Pauvre petit…chat !

J’ai poussé, il y a peu, la porte vitrée d’une épicerie de « bonne réputation ». Près

J’ai poussé, il y a peu, la porte vitrée d’une épicerie de « bonne réputation ». Près du comptoir ronronnait un splendide matou, insolent de bonne santé et dodu à souhait. L’ honnête épicière, devant mon intérêt très mitigé par ailleurs s’exclama ‘Il est beau n’est-ce pas, Monsieur…….

……..


Laisser un commentaire