De-ci De-là ; Les Nivellois & L’Aventure Mexicaine

Nous avons raconté dans ces colonnes (mai 1964) les propos assez singuliers que l’Infante Isabelle, belle-sœur de la reine d’Espagne, écrivait au docteur Pigeolet, à propos du baron Seutin qui faisait une tournée en Espagne pour démontrer sa méthode pour le traitement des fractures. Nous avons dit alors les liens qui unissaient la cour d’Espagne à Pigeolet et dans quelles circonstances furent retrouvées chez Madame Seutin-Tombeur, en 1944, les 170 lettres originales envoyées au docteur nivellois Pigeolet par l’Infante Isabelle et par sa fille l’Infante Marie-Isabelle Gurowsky de Bourbon. Une missive de cette dernière, datant de 1900, évoque la princesse Charlotte de Belgique que Marie Isabelle avait connue à Bruxelles étant enfant : « Vous me dites que vous allez à Laeken ; n’est ce pas à Laeken qu’est la pauvre princesse Charlotte ? Comment va-t-elle ? Je crois la voir m’embrassant au parc avec le vieux roi Léopold » Charlotte, c’est la fille de nos premiers souverains, Léopold 1er et Louise-Marie d’Orléans. C’est une maman fort attentive, Louise-Marie, si nous en jugeons d’après cette lettre qu’elle écrit lors d’une visite de famille aux Orléans : « Charlotte prend tous les matins un bain, mais s’il n’y a pas, aux Tuileries, une petite baignoire portative, veuillez me le faire savoir, nous emporterons la nôtre » Marie-Louise, hélas, devait disparaitre trop tôt. Elle ne laissait que des regrets et c’est en son souvenir que notre première école gardienne nivelloise fut appelée « Ecole Louise-Marie »


Laisser un commentaire