Le jeu d’échec : un passe-temps venu du haut Moyen Age

Après vous avoir proposé I’historique des jeux de cartes, voici une esquisse de l’apparition du

Après vous avoir proposé I’historique des jeux de cartes, voici une esquisse de l’apparition du jeu des échecs dans nos contrées. Vous savez, ce jeu qui vous pose un homme, ou une femme selon le cas… par l’aura d’intelligence appliquée qu’il suppose. Dans un sens très restrictif, c’est bien une histoire de fous, mais pas seulement je vous rassure. Alors, a vous de voir !!

UNE LONGUE HISTOIRE
Il s’avère probable que le jeu d’échecs est né en Inde, et a suivi un itinéraire somme toute classique pour envahir nos contrées après avoir assuré le plaisir raffiné du monde musulman. Ce sont quelques grands pays limitrophes de la Méditerranée (Espagne/ Italie du Centre et du Sud Sicile…) qui aidèrent a sa propagation, dés le Xe siècle. Quelques siècles plus tard, au tour de navigateurs scandinaves d’en assurer la présence, cette fois dans le Nord, a la faveur des relations commerciales établies avec I’empire byzantin, via les voies d’eau que sont les mers Noire et Caspienne.
Première trace textuelle : un acte de 1008 émanant du comte Ermangaud d’Urgel, lequel Iègue son jeu d’échecs a l’église Saint-Gilles, dont la situation précise ne nous est pas donnée: Catalogne, Gard ou… ?
Comme on devait s’y attendre, I’Eglise catholique va rester fidèle à ses principes immémoriaux de prudence et de méfiance ; dés l’apparition du jeu, elle va en condamner le recours quasi systématique a la réflexion, dénonçant la mise à la portée de tout un chacun de tactiques militaires non conformes, selon elle,a l’esprit du temps, et prenant prétexte de leur diabolicité destructrice.

…………..


Laisser un commentaire