La Tarte al Djote en Amérique

C’était au début de septembre 1858, un dimanche, le matin, le Père Daems célébra la messe à Rosières et l’après midi chez Jean-Baptiste Macaux, originaire de Grand-Leez, qui en plus de son exploitation agricole tenait un café, eurent lieu les réjouissances : musique, exécution de la Brabançonne, mât de cocagne, courses, etc, etc … On y but beaucoup de bière spéciale qu’un certain Philippe Hannon, originaire de Biez, fabriquait. Pour être en forme, il fallait en boire soixante ou soixante-dix verres. A ce moment venait au répertoire une chanson qui commençait : par : « Nous avons planté des canadas avec Marie Doudouye ». Il est vraisemblable qu’on y dévora des quantités …. invraisemblables .… de tartes al djote, mais nous n’oserions pas l’affirmer. Car ces wallons brabançons n’avaient aucun usage, aucune coutume. C’était en effet la première kermesse qu’ils fêtaient … au Wisconsin ! Où çà ? En Amérique. Dans l’Etat de Wisconsin…….


Laisser un commentaire