Le Festival des jeunes 1965

Le Festival des jeunes 1965 (d’un de nos envoyés spéciaux)

Salut · ! Et les vacances ? Comme tu ès brune ! ! !

Oui, j’ai été au Zoute ….

(confidentiellement) un ….. soleil ….. quinze ….. pluie ….. mais

une ….. pommade f ….. on devient toute ….. même en ….. chez soi d’ailleurs regarde …

Ainsi, les jeunes passaient aux confidences d’après vacances. Djan-Djan, du haut de sa tour, tendait une oreille attentive. Non ! Il ne s’y trompait pas, trois jours avant la date traditionnelle, étudiants & étudiantes envahissaient. sa ville !! ! Il n’y a plus de jeunesse ! Gonflés à bloc par des vacances variées, les jeunes avaient rallié Nivelles, mais encore loin des livres, des leçons, encore loin du professeur que l’on supporte un an …
Pourquoi cette animation ? Michel Monnoye et son comité avaient sonné une nouvelle fois le rassemblement des jeunes de…..à…..ans ! Il y en eut pour tous les goûts : samedi, Karine et Rebecca charmèrent petits et grands. Le soir, beaucoup de parents avaient la permission de minuit pour le grand « Oberbayern ». Le lendemain, « The Blue Riders », « The Chacals », « The Jacksons » (admirez le « THE » indispensable à tout bon orchestre) et les « Serpents noirs » nous secouèrent. Danyel Gérard, grande vedette du dimanche, se fit attendre quelque peu, mais nous présenta un beau récital. Revenons au samedi. 14 h., le square de l’Est, baigné d’un soleil ardent, s’était transformé en ruche. Des centaines d’enfants, de nombreux parents, attendaient Karine & Rebecca et … Nounours. En grandes vedettes, elles prirent quelque retard. Mais chut ! Un murmure parcourt la foule, les cous se tendent : les voilà ! Le cortège de voitures, suivi des vedettes, défile lentement. A travers toute la ville, ce ne sont que « bravos », poignées de mains, « 0h », « Ah », etc, etc…..



Laisser un commentaire