Sur les traces des blasons peints en jaune et noir où la rigueur prend le pas sur la poésie des symboles ? – 1ère partie

Auteur : VAN ROY Alexandre     Regard sur la numérotation sectionnaire des maisons à Nivelles Sur

Auteur : VAN ROY Alexandre    

Regard sur la numérotation sectionnaire des maisons à Nivelles
Sur la trace des blasons peints en jaune & noir où la rigueur prend le pas sur la poésie des symboles ?

Lorsque nous nous installâmes à Nivelles,dans le quartier historique du petit St-Jacques, le numéro de la maison était inscrit dans un blason énigmatique en forme de douboire, en plein centre du fronton de la porte d’entrée : ce couperet nous faisait baisser la tête à chaque fois que nous franchissions notre petite porte ?

Jadis, des décorations et enseignes pittoresques caractérisaient à la fois les maisons patriciennes et les maisons
des commerçants, ainsi nous aurions pu en déduire que la maison fut habitée par un guerrier où un boucher ?


Après de multiples recherches et en arpentant les rues de Nivelles, quelle ne fut pas notre surprise de constater que ce blason n’était pas unique et qu’il se trouvait peint sur d’autres façades, mais dans leur état originel et pour la plupart peu distinct, comme un grossier badigeon, situé sans trop de rigueur, une fois à gauche, une fois à droite de la porte d’entrée, mais toujours plus haut qu’à hauteur d’homme, sur le fronton et voire même dans les montants verticaux supportant le linteau ?

……….


Laisser un commentaire